Lacoste a présenté le 22 mai dernier son nouvel ambassadeur sous les traits du célèbre tennisman serbe, Novak Djokovic. Ce jour-là,  le numéro 2 mondial devenu incontournable dans le monde du tennis, fêtait aussi ses 30 ans.

Djokovic a abandonné Uniqlo, qui l’habillait depuis plusieurs années, pour signer avec Lacoste un contrat d’une durée de cinq ans évalué à 30 millions d’euros par le magazine Les Inrocks.

Un investissement considérable pour la Maison française mais aussi un grand coup médiatique et un timing bien pensé puisque le coup d’envoi du premier tour de Roland Garros a eu lieu dimanche et que le champion serbe en est le tenant du titre.




Ce choix en a pourtant étonné certains car même si Novak Djokovic est un joueur apprécié, sa côte sportive est loin d’être à son meilleur niveau et son âge ne lui permet pas d’incarner la figure du jeune espoir du tennis.

Mais le PDG de Lacoste, Thierry Guibert, a avoué lors de la conférence de presse du 22 mai dernier « avoir depuis longtemps voulu approcher Novak Djokovic » qui, pour lui, « incarne toutes les valeurs que la griffe Lacoste nourrit depuis sa création : le fair-play, le style et l'audace ».
 
Djokovic a également fait part de son enthousiasme sur ce nouveau partenariat qui, selon lui, lui permettra de montrer à son public qu’il n’est pas qu’un tennisman. « Lacoste, c'est aussi l'élégance qui se combine à la performance. » a décrété le joueur serbe.
 
La marque a profité de cette occasion pour lancer sa nouvelle campagne baptisée « Le nouveau crocodile » qui associe des photos de Jacob Sutton mi couleur, mi noir et blanc mettant en scène, par un montage d’images d’archives, René Lacoste, le fondateur de la célèbre Maison, et Novak Djokovic. 
 
Ce partenariat vient une fois de plus démontrer que l’histoire d’amour entre Lacoste et le tennis, très profondemment encré dans le patrimoine historique de la Maison, n’est pas prête de se terminer!
​Marine