La maison de couture italienne Valentino, dont le chiffre d’affaires dépasse un milliard d’euros, envisage de s’introduire en Bourse au second semestre 2018.


Les propriétaires de Valentino étudient depuis fin 2015 la possibilité d'une introduction en bourse (IPO) mais ont hésité jusqu'ici en raison du ralentissement du marché du luxe l'an dernier. Compte tenu de la reprise cette année de ce marché qui représente 1.200 milliards d'euros, l'opération pourrait intervenir dès le second semestre 2018.
 

Valentino - Campagne Hiver 2017-18
 

L'an dernier, l'administrateur délégué, Stefano Sassi, a déclaré qu'il y avait "trop de turbulences pour penser à une cotation". Il veut aussi laisser le temps au directeur artistique d'imposer sa marque. En effet, le styliste Pierpaolo Piccioli cherche à s'imposer comme seul directeur de la création de la maison de couture depuis le départ de sa partenaire Maria Grazia Chiuri l'an dernier pour Dior (groupe LVMH). 

La société connue pour ses robes "rouge Valentino", serait alors cotée à la Bourse de Milan, ce qui exige qu'au moins 25% du capital d'une société soit mis sur le marché. Fondée en 1960 par le styliste Valentino Garavani, la marque avait été vendue en 2012 par Permira pour 700 millions d'euros à Mayhoola for Investments, une société d'investissement qatarie. La maison de couture italienne a enregistré un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros en 2016 et un résultat net de 206 millions. Stefano Sassi s'attend à une croissance à deux chiffres des ventes du groupe cette année. 
 

​Ils en parlent...

 

"Valentino bientôt en Bourse !", Par Capital, le 20 décembre 2017

""Mayhoola a l'intention de mener à bien cette opération dans le but de s'imposer dans le monde de la finance, en apportant sur le marché une société qui devrait gagner encore plus de valeur une fois cotée", a indiqué la source.​"

Lire la suite



"Valentino veut placer 25% de son capital en Bourse", Par Zonebourse, le 20 décembre 2017

"A l'occasion du rebond du marché de la mode, deux autres marques italiennes de luxe - la maison de couture Versace et le fabricant des sacs à main Furla - envisagent aussi une cotation en Bourse, mais pas avant Valentino, ont dit d'autres sources."

Lire la suite