Malgré la crise, le secteur du tourisme de luxe affiche une santé insolente. C'est le résultat d'un travail permanent des acteurs du marché qui ont su se renouveler et anticiper les demandes des clients. Voyage au cœur du tourisme de luxe, un secteur qui ne connaît pas la crise.

Le tourisme de luxe affiche une prospérité a faire pâlir les autres secteurs en ces temps de crise. Il y a en effet de plus en plus de voyageurs: 528 millions de tourismes étaient dénombrés en 1995 tandis qu'ils seront 1 milliard 87 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 43 millions dans le monde, comme le souligne l'Organisation Mondiale du Tourisme (juillet 2014). En 2011, le tourisme de luxe représentait déjà plus de 100 millions d'euros en chiffres d'affaires. En 2015, une croissance de 4 à 5% est attendue.

Selon le rapport publié par le Cabinet Oxford Economics pour le compte d'Amadeus "Shaping the Future of Travel: Macro trends driving industry growth over the next decade" (2014), la croissance dans les années futures proviendra principalement des grands marchés émergents connus sous le nom de BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Parmi ces pays, la Chine fait figure de leader. L'Empire du Milieu est en passe de devenir le premier marché émetteur de touristes et dépassera ainsi les Etats-Unis dès 2017, pour atteindre 20% du marché mondial d'ici 2023. Déjà en 2012, selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, les visiteurs chinois avaient dépensé 102 milliards de dollars en voyage à l'étranger, ce qui les plaçait au premier rang des marchés émetteurs au monde au titre des dépenses.

Comme le confirme L'Administration du Tourisme de Chine, c'est en Europe que les touristes chinois font leurs dépenses; 60% de leurs budgets sont consacrés au shopping. Cette frénésie d'acheter des cadeaux onéreux pour leur famille, qui est une aubaine pour les marques de luxe françaises, leur vaut le surnom de «clientèle touristique la plus dépensière au monde». Cette forte croissance chinoise qui a doublée en une décennie, est due entre autres, à la hausse du niveau de vie (émergence d'une classe moyenne et des nouveaux riches qui peuvent consommer et voyager), et à l'assouplissement des restrictions sur les voyages et le renchérissement de leur monnaie.

La clientèle du tourisme de luxe

Selon la dernière étude de Travel & Tourism Analyst réalisée en 2007, sept grands profils de touristes de luxe ont été établis. Les couples actifs sans enfants disposant d'un bon revenu et qui aiment voyager. Les parents sans enfants à charge ont un revenu conséquent qui leur permettent de faire des voyages de luxe. Les retraités actifs qui ont un fort pouvoir d'achat et ont du temps libre pour voyager en couple ou en famille. Les familles consacrant peu de temps à leurs enfants dans la vie quotidienne et qui leur offrent des vacances de rêve pour resserrer les liens. Les voyageurs occasionnels fêtant des événements exceptionnels (mariages, anniversaires, etc.). Les voyageurs qui n'ont pas forcément le budget au départ mais qui économisent suffisamment pour s'offrir ponctuellement de belles vacances et enfin, les clients fortunés qui, ont un niveau d'exigence très élevé concernant la qualité de leurs destinations et les services associés.

Le tourisme, un secteur qui embauche
Les recettes du tourisme international s'élèvent à 1,159 milliards de dollars US en 2013. La croissance du tourisme dans le monde dépasse celle de l'économie mondiale avec une augmentation de 4,7% des voyages internationaux. 1 emploi sur 11 dans le monde est dans le tourisme. L'OMT (l'Organisation Mondiale du Tourisme) prévoit une création de 74,5 millions de nouveaux emplois dont 23,2 directs d'ici à 2024.

85% des clients privilégient les conseils d'un agent de voyages pour choisir leur destination et organiser leur voyage, selon le réseau européen Virtuoso. D'où l'importance pour les voyagistes spécialisés dans le tourisme de luxe, comme Traveller Made, d'établir sur la durée une relation de confiance avec leurs clients. Car ces agences ne vendent pas un voyage mais une «expérience personnalisée du voyage» incluant une privatisation d'un maximum de services et une flexibilité constante. C'est le cas d'Hémérys, spécialisé dans le voyage culturel d'exception qui propose des visites privilèges accompagnées par un guide-conférencier dans les lieux inaccessibles au public; un voyage musical lyrique à Milan avec concerts et visite privée des coulisses de la Scala (2095€ pour 4 jours) ou encore un parcours ultra-pointu sur les pas de l'artiste Cranach en Allemagne (2 000€ pour 6 jours).

Les nouvelles tendances 2015

Le tourisme de luxe est un secteur qui évolue constamment selon les désirs et les attentes des clients. Aujourd'hui, 75% d'entre eux veulent vivre des expériences uniques et authentiques de voyages. 68% expriment le besoin de se relaxer, 48% celui de passer du temps avec des êtres chers, 43% souhaitent s'enrichir culturellement et 24% sont à la recherche d'aventure selon Virtuoso, réseau européen d'agence de tourisme de luxe.

Cependant, selon leur dernier rapport "2015 Virtuoso Luxe Report" présenté le 15 janvier dernier, cinq grandes tendances de voyages émergent. La croisière est largement plébiscitée par les touristes de luxe. Ce type de voyage a l'avantage de convenir à plusieurs profils de touristes, ce qui le positionne en première place dans les tendances 2015. Ce regain pour les croisières, n'a pas échappé à des tours opérateurs tels que le suisse Kuoni Emotions, présent dans plus de 40 pays, qui décline ce concept en thématique: de la croisière extrême aux pôles pour les aventuriers, à la croisière sur le Nil pour les amateurs d'Histoire, en passant par les Bahamas pour amateurs de farniente. De son côté, l'agence Secrets de Voyages concocte également des croisières où elle met en exergue le confort luxueux de ses navires d'exception avant la destination.

Le voyage multi-générationnel arrive en deuxième position. Désormais, les grands-parents partent davantage en voyage avec leurs petits-enfants, voire avec les trois générations. Les agences proposent des séjours adaptés pour toute la famille.

Le voyage d'aventure est classé en troisième place. Les destinations lointaines en 2015 seront le Costa Rica, l'Afrique du Sud, les Iles Galápagos, le Pérou et la Nouvelle Zélande qui évoquent pour les voyageurs l'idée d'être un "aventurier" au sens où ces destinations sont encore peu touristiques. Plusieurs agences ont choisi de se positionner sur ce créneau en plein développement. Le voyage est entièrement personnalisé en fonction des desiderata des clients. Parmi elles, Terres d'Escales qui, conçoit pour ses clients un «voyage rare et insolite» : assister à la célébration de la culture Rapa Nui pendant le festival Tapati de l'Ile de Pâques, une randonnée à cheval au Kirghizstan, etc. De son coté, l'agence Exclusif Voyages imagine des voyages thématiques (art, photographie, faune, architecture) ou des «voyages émotions» (observation des ours polaires, sur les traces des gorilles ou au vent de Mongolie).

Traveller Made: un réseau européen de voyagistes exigeants
Créé sur le modèle du réseau Virtuoso en Amérique du Nord, Traveller Made réunit 90 agences de tourisme de luxe rigoureusement sélectionnées parmi 24 pays d'Europe. Les agences de Traveller Made proposent des expériences uniques et originales à leurs clients via des voyages sur-mesure au niveau européen et mondial. Pour le client, c'est l'assurance d'avoir en agence, un service sérieux et de qualité. Ainsi, le client est choyé ; il a droit à un accueil personnalisé, un cocktail de bienvenue, produits pour la salle de bain, early check-in, late check-out, etc. Toutes ces petites attentions qui font la différence...

Autre tendance, le voyage de célébration (anniversaire, mariage, baptême...) qui arrive en quatrième position dans l'étude. Il s'agit de fêter d'une manière exceptionnelle un événement. MyLuxuryTravel surfe sur celle-ci en proposant des formules spécialisées pour les voyages de noces dans des îles de rêves (les Seychelles, les Maldives, l'île Maurice, etc.). Sur place, l'agence leur prépare, par exemple, une deuxième cérémonie de mariage au bord de l'eau. En cinquième position, on retrouve le voyage familial, qui prend de l'ampleur. L'Italie reste la destination favorite des familles, souhaitant vivre la «Dolce Vita» au rythme de l'Histoire, de la gastronomie et des promenades.

Demain, les acteurs du tourisme de luxe (agences, tours opérateurs) devront s'adapter à une clientèle qui recherche toujours à repousser les limites de l'imagination pour faire de chaque voyage, «une expérience unique et personnelle». Récemment, de nouveaux concepts ont vu le jour comme le "poshtels" ou "posh hotel": l'auberge de jeunesse revisitée version grand luxe. Abordable, les clients partagent toujours les espaces de vie (chambres, parties communes) mais dans un confort haut de gamme. C'est le refuge préféré des backpackers (globe-trotters), de plus en plus nombreux, qui cherchent un nouveau standing. Ou encore le SelfDrive ou Autotour, qui se répand de plus en plus: au volant d'un véhicule de location, le voyageur découvre un pays en tout liberté. De son côté, l'agence se charge de réserver un hôtel de luxe à chaque étape.

Delphine LONCHAMPT 

 

Le-tourisme-de-luxe-un-secteur-en-pleine-croissance-luxus-plus-mag-2

Les parents sans enfants à charge qui ont un revenu conséquent et les retraités actifs qui ont un fort pouvoir d'achat et ont du temps libre font partie des grands profils de touristes de luxe établis selon la dernière étude de Travel & Tourism réalisée en 2007 (crédit photo: Voyages Deluxe)

 

Le-tourisme-de-luxe-un-secteur-en-pleine-croissance-luxus-plus-mag

Les navires de croisières ultra-luxe de Silversea explorent des ports isolés où les grands navires ne peuvent pas aller, comme ici à Venise et offrent une expérience privilégiée à terre (crédit photo: Silversea Cruises)