Auparavant réservé à une élite, l’investissement dans l’art tend aujourd’hui à se démocratiser. En vingt ans, il a même explosé. Grâce à l’accompagnement proposé par les banques, il séduit les non-initiés tels que les jeunes entrepreneurs, souvent trop « pressés ».

Dans un entretien diffusé le 1er février 2016, Mathilde Courteault, responsable de Neuflize OBC Art, lève le voile sur l’accompagnement de Neuflize OBC dans la gestion du patrimoine artistique de ses clients. 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedInShere with friendsVersion à imprimer